Comment construire un cours de formation structuré et déclinable

Avant propos

Dans cet article nous allons voir comment créer un cours sur un thème. Comment se cours peut être rédigé pour être unique ou modulable et être décliné de manière efficiente en plusieurs cours.

Le principe consiste à créer des chapitres de cours utilisables dans plusieurs cours.

Le titre

Tout d’abord, il faut bien différencier le titre d’un cours et le titre d’une formation. Pourquoi ? Parce qu’une formation peut être constituée de plusieurs cours. Peu importe leur durée. Il est donc important de faire la distinction entre les deux au risque de semer la confusion dans l’esprit du stagiaire.

Le titre d’un cours décrit le sujet du cours. Il doit être court et synthétique. Contrairement à l’objectif pédagogique il n’indique pas le but à atteindre à l’issue du cours. Il est constitué par un ou plusieurs mots clés qui informent sur le contenu . Il désigne un thème dans une matière, dans un métier ou dans un diplôme.

Exemple : titre de cours

  • Gestion
  • Anglais
  • La confiance en soi
  • Gestion du stress
  • Communication verbale

Le titre d’une formation va désigner un métier, une qualification ou un diplôme.

  • Conseiller en formation
  • Agent de voyage
  • Décorateur d’intérieur
  • Master en informatique

L’objectif pédagogique

Là aussi, il est important de faire la distinction entre l’objectif d’un cours et d’une formation. L’objectif d’un cours doit être précis alors que l’objectif d’une formation sera général.

L’objectif pédagogique du cours indique le résultat attendu à l’issu du cours.

Il débute par des verbes d’action comme, savoir, connaitre, etc…

exemple : objectif pédagogique d’un cours d’anglais

  • Connaitre les bases de la grammaire et de l’orthographe
  • Savoir tenir une discussion en anglais

exemple : objectif pédagogique d’une formation “Décorateur d’intérieur”

  • Devenir décorateur d’intérieur, maitriser les techniques d’aménagement intérieur

Le programme de formation

Appelé également le plan de formation, le programme de formation est votre trame, votre fil conducteur pour rédiger votre cours. Il est impératif de le créer avant de commencer à rédiger votre cours.

Il reprend tous les chapitres que vous allez développer en dispensant votre cours.

exemple : BTS Management des unités commerciales

Le programme

  • Mercatique
  • Management des unités commerciales
  • Gestion des unités commerciales
  • La communication
  • Informatique commerciale
  • Economie
  • Droit
  • Management des entreprises
  • Langue vivante étrangère
  • Culture générale et expression

C’est seulement après avoir rédigé votre programme de formation que vous pourrez commencer à écrire votre cours.

Préparer sa banque d’image

Pour dispenser votre cours vous allez utiliser des images pour illustrer votre support de cours. Il est donc nécessaire de préparer cette banque d’image avant de commencer à rédiger votre cours.

Je vous conseille de prévoir une séance de travail consacrée à la création de votre banque d’image. Cela prend beaucoup de temps de trouver des images qui symbolisent ce que vous voulez exprimer.

N’hésitez pas à y consacrer une demi-journée complète. Ca peut vous paraitre long mais ce qui est chronophage c’est de le faire au fur et à mesure. Même si vous êtes seul, il faut travailler en mode industriel, à la chaine. Cela évite la dispersion et au final vous êtes beaucoup plus efficient.

Vous allez créer dans un dossier image pour vos cours des sous dossiers par catégorie. Renommer toutes les images.

Vous pouvez utiliser des images qui décrivent directement l’idée développer dans vos chapitres ou des images qui symbolisent l’idée.

Exemple :

Si vous abordez le thème des compétences vous pouvez utiliser une image classique qui montre une situation de travail.

ou utiliser une image “décalée” qui symbolise les compétences. Ici, une image de Shiva qui avec plusieurs bras donne l’idée de pouvoir réaliser plusieurs choses en même temps.

Tout dépendra du sujet de votre cours et du public auquel vous vous adressez.

  • Nommer les images

Il vous faudra nommer les images, exemple, vous donnerez le titre “compétences” à l’image qui devra être classée par catégorie. Cela sera plus facile de la retrouver si vous souhaitez la réutiliser par la suite.

  • Classer les images par catégorie

Pour être efficient, il faut être organisé. Cela prend un peu plus de temps au début mais par la suite on gagne un temps considérable à ne pas chercher où sont les image, les dossiers, etc…

Il faut donc créer un dossier image de cours

Dans ce dossier, vous allez créer des sous dossiers dans lesquelles les images seront enregistrées.

Une fois votre banque d’image créée, vous pourrez l’alimenter dans le temps par catégorie.

La recherche documentaire sur le thème du cours

Comme pour les images, pour être efficient, il faut organiser votre classement et préparer vos dossiers et sous dossiers.

Pour rédiger votre cours vous aurez besoin de matière sur le sujet. C’est cette matière qui vous servira de “référentiel”. Vous devrez réunir de la documentation sur le sujet (livre, article, réglementation, etc…).

  • Le référentiel

Selon le thème vous devrez rechercher de la documentation avec des références qui donnent de la crédibilité au contenu du support au risque de vous appuyer sur des informations fausses ou farfelues. Il est donc très important de vérifier la source de l’information collectée.

exemple : Cours sur le management

Sur une approche générale vous pourrez trouver des informations sur le net qui sont très bien et apportent beaucoup de matière. En revanche avec une approche plus technique il est fortement conseillé de puiser ses ressources dans des ouvrages qui font référence dans le milieu concerné, comme des ouvrages écrit par des universitaires ou chercheurs qui maitrisent le sujet.

  • Les livres

L’idéal étant des ouvrages écrit par des praticiens qui ont expérimenté ce qu’ils préconisent. Comme des consultants ou des personnes qui ont occupé des postes opérationnels par exemple. Souvent avant d’écrire leur livre, ces profils ont expérimenté leur méthode en l’appliquant sur le terrain.

  • Les articles

Cette matière est plus facilement accessible notamment sur le net. Il suffit de taper le ou les mots clés de votre recherche pour en trouver la matière. Cela dit, cela prend du temps pour trier les informations pertinentes dans le sujet que vous voudrez aborder. Là aussi, je vous invite à fonctionner en mode industriel. C’est à dire, par session de travail consacrée à une tâche.

  • Constitution d’une bibliothèque

Après avoir créé vos dossiers et sous dossiers, vous allez pouvoir vous constituer une bibliothèque d’informations classées.

Le cours unique

Ce que j’appelle le cours unique c’est le cours d’un seul bloc dont chaque partie n’est pas dissociable des autres. Vous ne pourrez pas utiliser seulement une partie du cours. C’est un ensemble cohérent mais qui n’est pas modulable.

C’est une approche de rédaction de cours la plus répandue et qui est aussi efficace au niveau pédagogique mais si vous voulez l’utiliser avec un cours complémentaire dans le même thème vous ne pourrez pas le faire.

Les idées y sont développées pour être liées entre elles dans ce même cours.

exemple : le chapitre 1 de 2 heures ne peut pas être utilisé avec un autre cours dans le même thème qui dure 3 heures.

Le cours modulable

Le cours modulable est construit sous forme de chapitre qui peut être utilisé dans plusieurs formations tout en gardant une cohérence pédagogique avec les autres cours. Chaque chapitre a son propre objectif pédagogique. Le chapitre devient un cours à part entière.

Cette approche nécessite que l’on détermine l’ensemble des chapitres (cours) qui constitueront potentiellement des packages dans le catalogue que vous proposerez.

Car même si on le rédige de manière isolée il faut déjà imaginer avec quels autres cours il sera associé.

Cela demande donc une certaine gymnastique intellectuelle au début. Il faut poser sur papier l’architecture de tous les chapitres qui deviendront des cours.

  • Le chapitre indépendant

La structure du chapitre, c’est à dire le programme sera indépendant des programmes des autres chapitres. Il développera son propre objectif pédagogique.

A ce titre, il pourra avoir son propre test ou sa propre évaluation. Il sera complémentaire à d’autres chapitres de cours. Il pourra être dispensé de manière indépendante ou avec d’autres cours.

Sa durée est donc forcément importante car il peut, à lui seul, constituer un cours en tant que tel.

exemple  :

Chapitre 1 + Chapitre 3 + Chapitre 4 = cours 1

Chapitre 2 + Chapitre 4 + Chapitre 5 = cours 2

  • Les chapitres tronc commun

Le chapitre tronc commun peut être considéré comme un chapitre normal sauf qu’il constitue l’ossature de tous les autres cours. On y retrouve souvent les principes généraux applicables quelque soit le cours. Il a également son propre objectif pédagogique et son propre programme. Il peut avoir son propre test ou évaluation.

Il peut être dispensé indépendamment des autres cours mais reste très théorique. Il a donc son utilité mais il faut le considérer comme un cours qui doit être associé à d’autres cours.

Lorsqu’il est associé à d’autres cours il est également le cours dispensé en premier puisqu’il présente des principes fondamentaux ou généraux.

exemple :

Chapitre 1 + Chapitre 3 + Chapitre 4 = cours 1

Chapitre 1 + Chapitre 2+ Chapitre 5 = cours 2

  • Les chapitres spécifiques

Le chapitre spécifique, c’est celui qui comme son nom l’indique, traite d’un sujet bien précis et souvent technique. C’est le cœur d’un thème. Il aura aussi son propre objectif pédagogique, propre programme et pourra faire l’objet d’un test ou évaluation qui lui est propre.

En résumé

Vous pouvez rédiger des cours uniques en un seul bloc. Ça va plus vite au début mais quand vous voudrez réutiliser la matière de ces cours vous y passerez un temps infini pour y extraire les parties qui vous intéressent et les remettre en forme.

Au final, vous serez amenés à carrément refaire un cours différent pour aller plus vite. Résultat double perte de temps.

En revanche si vous construisez des chapitres comme des cours pour pouvoir les associer facilement avec d’autres cours (chapitres), ça vous prendra plus de temps au début mais au final vous aurez un catalogue facile à utiliser pour créer des packages.

Avec des cours (chapitres) indépendants, tronc commun et ou spécifiques vous aurez des cours modulables pour constituer un catalogue efficient.

 

Vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire

Voici un ou plusieurs livres sur le sujet qui pourraient vous intéresser.

Ces livres sont en affiliation pour permettre au blog de vivre.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.