Connais-toi pour mieux apprendre

Avant propos

Selon la PNL (programmation neuro-linguistique), il y plusieurs canaux de communication en chaque individu. Cela consiste à connaitre le sien et celui des autres pour réduire l’écart entre les deux pour mieux communiquer.

Je ne rentrerai pas dans le détail de cette approche car ce n’est pas l’objet de cet article consacré de manière ciblé à ces canaux de communication et aux profils qui y sont associés.

L’apprentissage utilise cinq canaux de perception (mémorisation) pour acquérir des connaissances ou des informations.

Ils sont identifiés sous le sigle VAKOG.

V pour Visuel

A pour Auditif

K pour kinesthésique

O pour olfactif

G pour gustatif

Nous utilisons ces canaux selon les contextes et situations de manière naturelle. Un individu peut utiliser un ou plusieurs de ces canaux mais toujours avec une perception sensorielle dominante.

Dans l’usage, on fait principalement référence aux trois premiers.

· Mémoire

Nous possédons, trois mémoires

· Une mémoire visuelle très puissante

· Une mémoire auditive

· Une mémoire motrice

Pourquoi connaitre son profil ?

En fonction du support qui transmet la connaissance ou l’information on sera donc plus ou moins sensible à sa perception et donc à sa mémorisation.

Connaitre votre profil, si vous êtes visuel, auditif ou kinesthésique vous permettra d’utiliser une méthode de travail adaptée à votre canal de perception et donc de mieux enregistrer une connaissance ou une information.

Répartition des profils dans la population

· 60% des personnes sont visuel

· 35% des personnes sont auditifs

· 5% des personnes sont kinesthésiques

Le canal sensoriel

Le canal sensoriel dominant ira chercher dans votre mémoire un souvenir ou une information et éventuellement en construire une représentation.

Quel est votre canal de communication dominant ?

Le canal de communication, c’est être auditif, visuel ou kinesthésique.

· Quelques critères

Auditif : le profil auditif aura tendance à s’exprimer à voix haute pour apprendre une leçon par exemple.

Visuel : le profil visuel utilisera plutôt des images, des schémas, des représentations visuelles avec des couleurs pour mieux mémoriser les informations.

Kinesthésique : le profil kinesthésique préfère les exercices pratiques, en classe, face à un discours théorique il aura tendance à décrocher.

· Prise de notes

En fonction du profil, les prises de notes seront différentes.

Le visuel :

Sa prise de note sera structurée avec des codes couleurs qui lui permettent d’identifier les mots clés, de faire ressortir les chapitres et sous chapitres. Ses notes sont claires. Il fait des tableaux et des schémas pour agrémenter ses notes et les synthétiser. Ses chapitres seront bien regroupés et distincts les uns des autres. Il reprend bien les idées directrices et n’hésite pas à changer de page pour commencer un nouveau chapitre.

Ses notes sont facilement lisibles par une autre personne.

L’auditif :

Sa prise de note est linéaire et occupe tout l’espace sous forme de bloc compact et monolithique. Il note tout. Plus il y a de mots mieux c’est. Il n’utilise pas de couleurs et n’organise pas ses notes sous forme de chapitre et sous chapitre.

Ses notes sont difficilement interprétables par une autre personne ca il y a trop d’informations non décortiquées et organisées par idées directrices.

Le kinesthésique :

La prise de note n’est pas son fort. C’est son deuxième canal de communication qui déterminera la manière dont il prendra les notes qui resteront approximatives. Il fait des dessins et griffonnage sur ses notes et perd facilement le fil de ce qui est dit.

Ses notes sont difficilement interprétables par une autre personne ca il n’y a pas assez d’informations.

· Réalisation de tâches

Le visuel : il a une approche globale dans le traitement des informations.Il ne s’intéresse pas au détail. Il ne sait pas par ou commencer une tâche.

L’auditif : il a besoin d’avoir le maximum d’information et de détail. Il est rationnel et doit tout analyser pour tout maitriser. Pour lui la tâche doit se réaliser dans l’effort et doit être logique.

Le kinesthésique : il a besoin de travailler avec quelqu’un et d’être dans l’action. Il a besoin de visualiser les tâches pour se projeter avant de les réaliser. Il a besoin d’être en confiance et de prendre du plaisir en travaillant.

La difficulté pour lui est de trouver un équilibre entre le bien être et l’effort pour atteindre un objectif.

· Système de représentation

Nous avons tous un système de représentation du monde en fonction de notre système de perception. Certains utiliseront les sensations visuelles.Ils ont besoin de voir pour se faire une idée. Ce sont les visuels.

D’autres, se baseront sur ce qu’ils entendent, ce sont les auditifs. Les kinesthésiques eux ont une perception qui passera par le toucher, l’olfactif, ils devront gouter et ressentir les choses.

Le fait de connaitre son niveau de perception et celui de ses interlocuteurs permet de mieux communiquer en calant nos modes de perception.

Le visuel utilise une mémoire photographique. C’est ce que l’on appelle la mémoire eidétique, Elle permet de mémoriser facilement beaucoup d’images, les schémas et les sons. Cette mémoire a la capacité d’enregistrer un grand nombre d’informations dans le détail. C’est pour cette raison que le visuel a intérêt à prendre des notes avec des repères comme les mots clés, des tableaux ou schémas qui lui donnent des repères qu’il retiendra plus facilement. La technique de la fiche synthétique est parfaitement adaptée pour ça.

C’est en général ce que fait un visuel car il est très organisé. Il aime prévoir et planifier ce qu’il a à faire dans le temps. Il préfère maitriser son sujet avant de passer à l’action. De cette manière, le visuel reste concentré et élimine un maximum de facteurs parasites qui pourraient nuire à son travail. Les changements de dernière minute peuvent perturber énormément le visuel qui peut se retrouver en situation de panique car il n’aime pas l’improvisation.

L’auditif a une capacité d’apprentissage basé sur l’écoute. Il enregistre plus facilement ce qu’il entend comme les sons et les bruits. Pour apprendre il utilise la technique de la lecture à voix haute. Les cours médiatisés, avec du son et de l’image lui permettent de mieux enregistrer les informations. L’auditif a besoin de réflexion avant d’agir. Il cherchera à se faire confirmer une information plusieurs fois avant de la valider.

Le kinesthésique : il a une perception sensorielle basée sur l’odorat. Il est très sensible à ce que l’on appelle la madeleine de Proust. Il mémorise les odeurs, les gouts et les ambiances comme des albums de photos. Le kinesthésique a besoin de vivre les choses pour les enregistrer.

Perception

Votre canal sensoriel prioritaire d’acquisition d’information utilise des modes de perception selon votre profil. Voici une liste de termes qui caractérisent les trois profils.

Quel est le vôtre ?

VisuelAuditifKinesthésique
Voir

 

Montrer

Visualiser

Eclairer

Envisager

Regarder, Illustrer

Perspective

Image

Scène

Clair

Horizon

Point de vue

Précis

Flou

Contraste

Lumineux

Brumeux

Flash

Entendre

 

Parler

Dire

Ecouter

Questionner

Se demander

Dialoguer

Discuter

Prêter l’oreille

Enregistrer

Accord

Malentendu

Bruit

Rythme

Mélodieux

Echo

Tonalité

Crier

Sentir

 

Toucher

Saisir

Avoir du flair

En contact

Concret

Tension

Solide

Ferme

Poids

Sentiment

Sensation

Relaxé

Concret

Tendre

Dur

Excité

Froid

Les mouvements oculaires

La Programmation Neuro-Linguistique a établit qu’il y avait un lien entre les mouvements oculaires et les canaux sensoriels des auditifs, visuels et kinesthésiques.

Mouvement oculaire du visuel

Les yeux vont vers le haut car le visuel va chercher la représentation sous forme d’image qu’il a dans sa pensée.

Mouvement oculaire de l’auditif

L’auditif aura un mouvement oculaire horizontal.

Mouvement oculaire du kinesthésique

Le kinesthésique aura un mouvement oculaire vers le bas

Cas général (80 % des droitiers et 50 % des gauchers)

Lorsque les yeux vont vers la gauche, il s’agit d’un fait qui s’est déroulé dans le passé.

SI les yeux vont vers la droite, l’individu tente d’imaginer, invente ou essaie de reconstituer les événements dans son esprit. C’est souvent le cas pour les personnes peu visuelles. Cela ne signifie pas pour autant que l’individu cherche à mentir. C’est tout simplement que son schéma de pensée a besoin de rassembler mentalement des informations pour les reconnecter entre elles.

En résumé

Les trois profils ont une dominante sensorielle qui peut varier selon les contextes et les environnements. Il faut donc relativiser toute analyse d’un individu sur ce seul critère. Les différents canaux de communication utilisés par les uns et les autres peuvent varier, l’idée étant de pouvoir les identifier plus facilement pour s’y adapter et mieux comprendre ses interlocuteurs en tenant compte des situations qui mettront à l’aise ou pas le visuel, l’auditif ou le kinesthésique selon qu’il retrouve leurs repères ou pas. Le fait d’en avoir conscience permet juste de mieux appréhender les échanges avec les autres. Connaitre son canal de communication dominant permet de savoir comment on peut au mieux enregistrer les informations et donc se former. Même si la plupart des personnes le font instinctivement elles ne sauront pas forcément faire le bon choix d’un support si elles ne connaissent pas leur profil.

Vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire

Voici un ou plusieurs livres sur le sujet qui pourraient vous intéresser.

Ces livres sont en affiliation pour permettre au blog de vivre.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.