L’Ikigaï la porte du bien être

Avant propos

Vous avez certainement entendu parler de l’Ikigaï ou plutôt comment trouver son Ikigaï ? Si ce n’est pas le cas cet article va vous éclairer.

  • Définition

Ikigai est l’équivalent japonais de la « joie de vivre » et de la « raison d’être ».

Bien que les significations soient identiques, les attitudes culturelles envers le concept sont différentes.

Dans la culture d’Okinawa, ikigai est perçu comme une raison de se lever le matin. D’après Dan Buettner (en), l’ikigai serait une des raisons de la longévité des Japonais dans cette région2.

Dans le reste du Japon, ikigai ne serait pas vraiment considéré par les japonais comme un concept philosophique en tant que tel. On l’emploie dans la vie de tous les jours sans forcément se prendre vraiment au sérieux. Par exemple, bîru ha watashi no ikigai desu  : « la bière est ma raison d’être ».

  • Origine

Ce concept nous vient donc du pays du soleil levant, le Japon.

Il apparait un peu partout en occident dans la presse et les médias alors que nos sociétés et ses citoyens sont en plein doute sur le pourquoi de leur existence à travers leur travail, leur passion, leur famille et le fameux équilibre entre vie professionnelle et privée. De plus en plus de gens s’interrogent sur l’importance de l’Être, avant celui du Faire ou de l’Avoir.

Comment équilibrer et concilier ces deux dimensions ? Est-ce possible ?

Il est certain que si ce n’est pas le cas et que vous vous posez des questions il est temps de vous pencher sur le sujet.

L’Ikigaï est la parfaite démarche pour vous aider à trouver les réponses à votre équilibre entre activité professionnelle et vie privée. Plus qu’une simple méthode, il s’agit de trouver sa voie et donner un sens à sa vie. La diététique comme l’activité physique et ou intellectuelle sont autant de pistes explorées.

L‘idée étant d’être en harmonie avec soi-même et avec les autres pour son bien être. Il en découlera une perception positive des choses.

  • De quoi s’agit –il exactement ?

Pour les Japonais, ce terme désigne ce qui vous donne envie de vous lever le matin. L’identifier est essentiel pour mettre plus de sens et de plaisir dans votre vie.

Trouver son ikigaï, le mot signifie “ jonction parfaite entre aptitudes,
goûts, sens et nécessités”

L’ikigai se trouve à l’intersection de notre passion, notre mission, notre profession
et notre vocation. Si pour certains il le trouve relativement tôt dans leur existence cela peut prendre plusieurs années voire plus d’une décennie pour d’autres.

L’idée consiste à réunir ces quatre éléments pour atteindre le bonheur, la sérénité et la réalisation de soi.

Passion

Pouvoir pratiquer une ou plusieurs passions

Mission

Que cette ou ces passions apportent quelque chose au monde

Profession

Que cette passion vous permette d’en faire votre métier car vous maitrisez le sujet

Vocation

Pratiquer votre métier comme une vocation en apportant votre pierre à l’édifice au monde. Vous êtes fait pour ça.

IKIGAI = PASSION + MISSION + PROFESSION + VOCATION

Vous pourrez vivre de votre Ikigaï

Le diagramme de Venn du Ikigaï

Un diagramme de Venn est un diagramme qui montre toutes les relations logiques possibles dans une collection finie de différents ensembles.

La démarche consiste à trouver les réponses aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce que j’aime faire ?
  • En quoi suis-je bon ou doué ?
  • Pour quoi pourrais-je être payé ?
  • De quoi le monde a besoin ?

5 règles de base d’hygiène de vie pour atteindre son Ikigaï

1- ne pas s’inquiéter (éviter ainsi les effets dévastateurs de trop de stress),
2- adopter de bonnes habitudes (alimentation saine, modérée et frugale)
3- cultiver les amitiés chaque jour (pour chasser les préoccupations),
4- vivre sans hâte
5- être optimiste.

  • Découvrir son Ikigai

Pour les japonais, chaque individu possède un Ikigaï. Il est enfouit en nous. Il faut aller le chercher et cela requiert beaucoup de temps.

Pour les natifs de l’île d’Okinawa où l’on trouve de nombreux centenaires, l’ikigai est ce qui donne un sens à notre vie et fait que l’on se lève le matin avec envie et enthousiasme.

Pour les centenaires d’Ogimi voici 10 lois de la sagesse de longévité.

1- Restez toujours actif, ne prenez jamais votre retraite.

2- Prenez les choses calmement.

3- Ne mangez pas à satiété.

4- Entourez-vous de bons amis.

5- Soyez en forme pour votre prochain anniversaire.

6- Souriez.

7- Reconnectez-vous avec la nature.
8- Remerciez.

9- Vivez l’instant.

10- Suivez votre Ikigai.

Cela semble évident. Pourtant cette approche de la vie est aux antipodes de nos modes de raisonnement en occident.

Nos sociétés en occident sont rongées par le stress accentué par une alimentation industrielle, des emplois sédentaires qui nous coupent de toute activité physique.

  • Principe diététique du Ikigaï

Le ventre rempli à 80%

A Okinawa un proverbe populaire est Hara Hachi Bu, que l’on
évoque avant ou après et repas. Cela signifie : le ventre rempli à 80% ».

Okinawa

Ne pas se gaver et s’arrêter de manger dès qu’on atteint la satiété.

Ca limite le temps de digestion. Les digestions longues usent l’organisme par l’accélération de l’oxydation cellulaire.

Il suffit de réduire les portions à manger et de s’arrêter lorsque l’on sent que l’on n’a plus faim. Cette façon de se nourrir peut s’accompagner d’un jeûne hebdomadaire. De cette manière l’organisme à le temps de se reposer. De plus l’insuline, dite hormone du stockage puise dans vos réserves pendant ce temps de repos digestif.

  •  Comportement positif

Il est important de profiter du moment présent entre amis, en famille et de pratiquer sa ou ses passions.

Dans notre société actuelle, la morosité règne en maitre et on nous conditionne avec le “no pain no gain” et nous interdit le bonheur qui est insultant pour ceux qui n’en n’ont pas. Le pessimisme s’impose partout dans les médias.

Il est donc nécessaire de s’en prémunir en évitant de se polluer l’esprit avec des pensées négatives qui plombent le moral.

Au contraire, il faut profiter des bonheurs quotidiens simples.

Il faut modifier son état d’esprit et s’évertuer à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

Reprendre confiance en soi, c’est aller chercher ce qui nous rend heureux en s’éloignant des personnes toxiques.

C’est ça partir à la recherche de son Ikigaï. Explorer, découvrir ce qui vous met dans un état de bien être.

L’ikigai c’est un art de vivre pour se rendre heureux et rendre heureux.

Trouver son équilibre et le partager.

  • L’action comme maitre mot

L’ikigai, c’est une manière de s’épanouir dans l’action et de lutter contre la procrastination. Développer son potentiel, le faire fructifier. Cela consiste à accepter le bonheur et le droit d’être heureux.

Il suffit de mettre en place un certain nombre de pratiques et d’actions dans sa vie
quotidienne pour en profiter pleinement.

Faire de la musique, lire, courir, marcher, faire du théâtre, cuisiner, etc…

Trouver son ikigai, c’est en quelque sorte s’épanouir dans l’action en s’éloignant

des nuages qui assombrissent le quotidien.

Il ne s’agit pas de nier la réalité mais de la percevoir autrement et de la tenir à distance lorsqu’elle tente de nous affecter.

  • Sortir du syndrome de l’imposteur

Pour atteindre son Ikigaî il faut y intégrer notamment la passion une des quatre conditions pour vous réaliser et pouvoir vivre de cette activité. Il faut donc sortir du syndrome de l’imposteur qui consiste à penser qu’il est malhonnête de proposer aux autres de vous rémunérer pour une de vos passions.

“Les personnes atteintes du syndrome de l’imposteur, appelé aussi syndrome de l’autodidacte, expriment une forme de doute maladif qui consiste essentiellement à nier la propriété de tout accomplissement personnel.”

  • Modifier son Mindset

Le Mindset signifie état d’esprit. C’est un terme très utiliser dans l’infoprenariat et le développement personnel.

Le terme est évoqué comme un nouvel état d’esprit à adopter pour réussir en se mettent dans de nouvelles dispositions intellectuelles.

Pour l’ikigaï il va falloir changer son Mindset car l’approche à réaliser pour le trouver ne correspond pas du tout à nos modes de pensées occidentales.

Il va falloir s’enlever des voiles subjectifs qui nous ont été posés depuis notre enfance. Il va falloir se déprogrammer de notre mode de pensée qui considère que le bonheur doit se mériter et qu’il n’est pas bien de l’exposer par exemple.

Ce mode de pensée qui considère que le travail doit être dissocié de la notion de plaisir et de bonheur et qu’il faille souffrir pour les mériter (croyances, culpabilités, blocages ).

C’est donc une démarche qui demande un changement complet de raisonnement.

Le plus difficile sera de ne pas retomber dans l’ancien mode de raisonnement basé sur la culpabilité, le mérite et la souffrance.

Le Mindset c’est s’autoriser à avoir un rêve, un objectif pour l’atteindre, être ambitieux, faire preuve de volonté, de courage et de se donner les moyens d’y arriver.

C’est accepter les changement radicaux, agir et persévérer.

Vous l’aurez compris, le Minset c’est une remise en question qui demande du lâcher prise avec les anciennes habitudes pour s’adapter et progresser.

En résumé

Si l’ikigaï représente le mode de vie idéale, il n’en reste pas moins difficile à atteindre. Vivre de sa passion restant le point le plus délicat à trouver. Pour une raison simple mais très limitante, le “Mindset”.

 

Vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire

Voici un ou plusieurs livres sur le sujet qui pourraient vous intéresser.

Ces livres sont en affiliation pour permettre au blog de vivre.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.